Contacts Lettre interactions santé



<< Retour au résultat de votre recherche

En avant les filles !


Pourquoi ?

Parce qu’elles sont des outils d'éducation, de socialisation et de construction de soi, les activités physiques constituent un enjeu identitaire fort. Cependant, un décrochage massif de la pratique chez les filles est observé à l’adolescence et reste complexe à justifier : image de soi, exigences des familles, pression sociale, stéréotypes de genre, offre sportive insuffisamment adaptée et connue... Cette interruption est d’autant plus importante que le milieu social d’origine est précaire (Gasparini et Vieille Marchiset, 2010).

Objectif
Promouvoir l’adoption d’un comportement actif au quotidien, favorable à la santé des filles âgées de 12 à 25 ans, issues des quartiers politique de la ville.

Comment ?

Les activités physiques constituent un enjeu identitaire fort pour les jeunes et leur famille bien au-delà des notions de plaisir et d’occupation du temps libre. La mise en jeu du corps peut être un levier vers l’insertion sociale et professionnelle en ce sens que la pratique fait appel au dépassement de soi, à la fixation d’objectifs, à l’esprit d’équipe, à la création de lien avec un groupe, au respect des engagements pris et des règles établies. Cependant, les femmes en bénéficient encore de manière plus inégalitaire que les hommes et les stéréotypes de genre sont malheureusement toujours d’actualité (Lentillon, 2009). Il est donc nécessaire d’identifier les bons leviers pour accompagner un plus grand nombre de filles dans l’adoption d’un comportement actif au quotidien, faisant sens à leur investissement. Envisagé en pluridisciplinarité, ce travail vise à soutenir les dynamiques sur les quartiers politique de la ville.

Une sensibilisation de deux jours sera proposée aux acteurs sur les quartiers politique de la ville et permettra d'identifier des pistes d’actions à destination des filles.
Il s’agira notamment de s’interroger sur pourquoi et comment agir pour l’activité physique en promotion de la santé, d’identifier les modalités d’accès à la pratique pour des filles notamment issues des quartiers politique de la ville et d’envisager l’activité physique comme un outil de socialisation et de construction de soi.
A l’issue de cette rencontre, des accompagnements à la mise en place d’actions visant la promotion des activités physiques chez les filles pourront être proposés pour les acteurs qui le souhaitent.
Début du projet
2019
Territoires concernés
42 - LOIRE
Thématiques
Alimentation / activité physique
Financeurs
Référents départementaux
Régis CANAUD, Hayette BOUHA, Loire
Etat du programme
En cours

Contact

Délégation
Loire
Adresse
26 Avenue de Verdun - 42000 Saint-Etienne
Téléphone
0477325948
Email